Comment vaincre l’autisme ? Les réponses de Aissa hamada

L’autisme est une maladie qui touche environ 60000 personnes en France. Selon les résultats des recherches rapportés par Aissa Hamada, un enfant peut vaincre cette maladie grâce à la remise en marche d’un développement manqué. Il nous apporte davantage d’explications dans l’article qui suit.

Définition approfondie de l’autisme par Aïssa Hamada

Au sens étymologique, l’autisme vient du mot « autos » signifiant « soi-même ». C’est le fait de s’enfermer sur soi-même, de ne pas communiquer et interagir avec autrui. Ce trouble affecte la fonction cérébrale selon les classifications des maladies effectuées par l’OMS. Ce n’est ni une maladie psychiatrique, ni une affection psychologique. Il se caractérise par une communication anormale, avec des comportements restreints et répétitifs, un manque de réciprocité sociale ou émotionnelle, un manque de spontanéité face au partage de ses loisirs…

L’autisme est un trouble précoce et sévère lié au développement de l’enfant, il apparait généralement avant l’âge de 3 ans commente Aissa Hamada sur Twitter au sujet de l’autisme. Il se traduit par des activités stéréotypées, accompagnées de troubles de langage, de perturbation de l’interaction sociale et de l’isolement.

Ainsi, trois éléments additionnels le caractérisent, notamment le trouble de la communication, le trouble du comportement et la perturbation de toutes les relations sociales.

Il est avant tout une perturbation en liaison avec le développement neurobiologique. Le diagnostic s’effectue sur la base du développement et du comportement de la personne concernée. C’est un dysfonctionnement de la connexion neuronal dès la naissance.

Son origine génétique est affirmée dans de nombreux cas explique Aissa Hamada et il se peut qu’il y ait des facteurs déclencheurs liés à l’environnement avant la naissance de l’enfant. Des parents témoignent que l’autisme est dû à un vaccin, mais cela reste à prouver.

Les neurones d’un enfant atteint de ce trouble se connectent anormalement à partir de 0 à 18 ans. Certaines zones de son cerveau grandissent normalement avec des branchements sans tri neuronal, insuffisants ou incomplets. Cela amène à un mal-développement neuronal dans chaque domaine.

Vaincre l’autisme avec Aïssa Hamada, c’est possible

La plasticité neuronale est démontrée scientifiquement par les chercheurs. Elle permet à tout âge d’effectuer de nouvelles liaisons neuronales grâce à une stimulation adaptée estime Aissa Hamada.

Il est donc envisageable de remettre en marche le développement manqué d’un enfant. Cela a été prouvé en 2012 par une recherche sur des nourrissons, qui ont retrouvé leur circuit de vision après 2 ans de jeu intensif.

Remettre l’enfant « au berceau » est utile, c’est le cocon sensoriel de la salle de jeu où durant son temps d’éveil, une personne joueuse et aimante créée une échange par des amusements sensori-moteurs adéquats.

La détente lui permettra de sortir de sa bulle, tout en se développant et d’entrer en relation avec le monde extérieur. Il repasse en effet par chaque stade de développement qui n’est pas mis en œuvre auparavant. Cela s’observe chez la totalité des enfants suivis, d’où les 3 phases de la méthode et la grille développementale.

Aissa Hamada participe à la lutte contre l’autisme et prend part dans les recherches de ce trouble neurologique (voir son profil).